Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Historical Sew Fortnightly’

Que de temps passé! Cela fait très longtemps que je n’ai pas posté d’articles, et ce n’est pas faute d’avoir cousu, participé à des reconstitutions voir même en avoir organisé!
J’ai une très bonne excuse; j’ai déménagé en septembre 2015 dans un grand appartement avec mon chéri et jusqu’à présent nous avons pris beaucoup de temps pour faire des travaux et donc je ne prenais pas trop le temps de publier sur le blog. Et j’ai aussi commencé à la même date ma formation (en partie en alternance) pour devenir Maître d’art en Broderie…. ce qui me laisse beaucoup moins de temps pour la reconstitution historique!

Comme je suis dans les temps pour le challenge HSF du mois, j’en profite pour faire un article sur le dernier accessoire que je viens de finir.

En décembre 2015, avec mon chéri nous avons organisé un nouvel-an en costume Empire dans un château avec une quinzaine d’amis, pour le petit déjeuner, j’avais utilisé l’entari de mon costume XVIIIe turque, mais il s’est avéré qu’il n’étais pas très chaud  et peu pratique à cause des manches dont les découpes gênent les mouvements.

Entari porté en robe de chambre lors du réveillon 2015/2016

Entari porté en robe de chambre – Photo Delphine A.

Au mois de février alors que je passais à St Pierre à la recherche d’un tissu d’une couleur particulière, je suis tombé sur un très beau coton d’ameublement (Lelièvre) dans les fins de stock d’un magasin, il n’en restait que 1m50 mais j’ai craqué Pour ce fond moiré, les motifs façon lampas asiatiques typique du XVIIIe et tout de suite imaginée une robe de chambre féminine, à la manière des banyans inspirés/importés de l’Asie. Dans mon stock, j’avais une belle laine fine (et mélangé à de la soie) bleu canard, une des couleurs du coupon, ni une, ni deux j’avais mon nouveau projet!

20170206_181723

Pour le patron je suis partie de celui issu de l’histoire du costume de Maurice Leloir; Robe de chambre (aka “banyan” or “nightgown”).30_banyanpattern

J’ai légèrement modifié le patron au niveau des découpes, car avec seulement 1m50 en 145cm de large, il a fallu ruser pour que tout tienne!  et j’ai du faire plusieurs piéçages pour faire mes goussets de manche.

20170501_124535

Pour compléter mon tissu extérieur, j’ai trouvé dans mon stock un chute de tissu bleu canard, certainement un coton mélangé, pour faire des revers de manche, le col et rallonger la robe de chambre qui m’arrivait aux genoux.


Pour la fermeture, j’ai choisi de faire des brandebourgs avec de la cordelière en soie, et des boutons anciens que m’avait donné ma grand mère il y a des années (très beaux mais seulement au nombre de 3, et jusqu’à présent je n’avais pas trouvé de projet ou les utiliser!). Initialement j’avais pensé faire des nœuds chinois comme sur de vrais brandebourgs mais la cordelière s’y prêtais mal et je ne trouvais pas cela esthétique.

20170501_124652

The Historical Sew Fortnightly

What the item is: Woman’s Banyan

The Challenge, and how this item fulfills it:Challenge #4 Circles, squares & Rectangles
The pattern of this banyan is only composed by geometric form (rectangle, square, triangle)

Fabric/Materials: 1m50 of coton for upholstery like a silk lampas, 2m of fine wool/silk for the lining, 80 cm of a coton/synthetic fabric from my stach to complete the outside lampas

Pattern: Pattern for a Robe de chambre (aka “banyan” or “nightgown”).from Maurice Leloir

Year: From 1700 to early 1830

Notions: cotton thread, 4 meter of silk cordelier to make the brandenburg, 3 old buttons from my grand’ma stach
How historically accurate is it? All handsew, despite some material aren’t historically accurate.
I had to make many pieces because I only have 1m50 of the main fabric, so I use it on the maximum (I also could cut from the lefts over the outside of my new 1715 corset)

Hours to complete: 20h ( with 4h on the brandenburg)

First worn: Not yet, but it will for a 1820’s WE soon

Total cost: 50€ for the material.

Read Full Post »

Je suis encore une fois extrêmement en retard pour la publication  des derniers projets cousu, mais entre les reconstitutions, les examens et la vie quotidienne, je n’ai pas eu le courage de me consacrer au blog ces derniers mois…. et pourtant la couture n’a pas manqué!

Un petit récapitulatif des derniers évènements:
– 16-17 mai: 1715, Mort du Roi et recueillement au château de Maintenon, où j’incarnais une St Cyrienne méritante lors du derniers voyage hors de l’institution de Mme de Maintenon par l’ Association Le Bosquet
– 6-7 juin: Séjour royal au château de Maisons, où j’ai été pâtissière pour la table du Roy! par l’ Association Le Bosquet
– 18-21 juin: Waterloo, vivandière pour le Xe Escadron

Tout ça entrecoupé de mon examen final (20h de broderie) et de missions en free-lance pour les collections (et vu que nous sommes sur la fin de la fashion week, j’ai enfin un peu de temps pour faire un article)

 

Cette année, le thème de Maintenon était « 1715 – tricentenaire de la mort de Louis XIV ».

Comme dit un peu plus haut, avec le Bosquet,  j’incarnais une Saint-Cyrienne, pensionnaire de la Maison Royale de Saint-Louis, Melle Adélaïde de Milly de Thys, 1er classe aux rubans bleu et parfois aide des « mères de famille ».

La Maison Royale de Saint-Louis est un pensionnat pour jeunes filles créé en 1684 à Saint-Cyr (actuelle commune de Saint-Cyr-l’École, Yvelines) par le roi Louis XIV à la demande de Madame de Maintenon qui souhaitait la création d’une école destinée aux jeunes filles de la noblesse pauvre. Cet établissement, bien qu’il perdît sa place de premier rang à la suite de la disparition de Louis XIV puis de sa fondatrice, marqua une évolution certaine de l’éducation des jeunes filles sous l’Ancien régime.

Tableau offert à Mme de Maintenon le 2 avril 1699

Tableau offert à Mme de Maintenon le 2 avril 1699

« Les demoiselles étaient séparées, suivant leur âge, en quatre classes, distinguées par la couleur d’un ruban attaché sur la robe d’uniforme, qui était noire. »
Plus d’informations grâce à ce texte

La répartition des classes se faisait en fonction des âges, il existait quatre classes au total caractérisées par une couleur qui figurait sur l’uniforme. «Rouge » pour les filles de sept à dix ans, « verte » de onze à quatorze ans, « jaune » de quinze à seize ans et « bleue » de dix-sept à vingt ans. Les plus douées de l’école recevaient la possibilité de seconder une maîtresse et étaient reconnaissables à leur ruban noir.

1ere classe

1ere classe

St cyr 2e classe

2eme classe

3e classe

3e classe

4e classe

4e classe

 

D’après les textes, les tenues d’uniformes étaient de couleur sombre, noire, marron ou grises. Avec un jupon de dessous assorti au rubans ( par une bande rajoutée, pour une question d’économie ). On y ajoutais une coiffe à la fontange et un tablier d’organdis (pour le quotidien)

Jupon de St Cyrienne 1ere classe (17- 20 ans)

Jupon de St Cyrienne 1ere classe (17- 20 ans)

Nous avons choisi un satin de coton marron (tirant légèrement sur le violet) pour une question de coût (5€ le mètre) et d’entretien (car on peut difficilement demander à des jeunes enfants de ne pas bouger dans leurs costumes! )
Pour une tenue de jeune fille de plus de 15 ans, il fallait compter 9m de tissus marron, 3 m de soie beige pour la doublure(que j’ai piécé à plusieurs endroits) plus du ruban et du tissu assorti aux rubans pour le jupon.

La mantua, a été un peu un test, car à moins de 48h de l’évènement, tout était encore épinglé et je n’avais pas fait de toile au préalable faute de temps…
Le pratron provient du Cut of Women Clothes de  Norah Waugh, et c’est Denis qui a eu la très grande gentillesse de me l’agrandir par ordinateur ( et c’était pile poil!)

Épinglage de la mantua...

Épinglage de la mantua…

 

Je dois faire quelques reprises sur la robe, car faute de temps, je n’ai pas eu le temps de bloquer par petits points mains les plis des revers de manche, mais l’ensemble des plis du manteau de la mantua sont faits à la main.
De plus j’avais mis un empiècement avant pour la fermer totalement, mais pour recycler cette tenue, je pense la porter avec une jupe et une pièce d’estomac contrastante.

 

The Challenge: Out of Your Comfort Zone, because it was my first mantua ( and « XVII » dress)

Fabric: Silk (3m + left over), cotton satin (9 m for the dress and petticoat)

Pattern: Norah Waugh mantua 1715

Year: 1715, Louis XIVth death

Notions: cotton thread, old lace and silk ribbons

How historically accurate is it? It’s historically accurate .  I sew it in the old way (each piece with all the linning together), and I hand sew the majority

Hours to complete: more than 40 hours. I stopped counting at one moment

First worn: 16th of may 2015

Total cost: 40€ for the over dress, 10€ for blue/striped petticoat, 25€ for bonnet and ribbons so 75€ for new matérial and I use many lefts over from old projects.
Et voici les photos en situation:

Avec Mme de Maintenon

Avec Mme de Maintenon pour la lecture du jour   

11114750_10153053398049615_899360094214277790_o

Avec Mme de Maintenon après la récréation de l’après-midi

All rights reserved © Copyright Phil Thomason     All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

 

Pendant le WE, nous avions des activités selon un emplois du temps inspiré de velui de l’époque; broderie (pour ma part puisque c’est mon quotidien), musique, dessin, leçon d’histoire et de géographie, mathématiques, histoire sainte….

13502_1003581896328366_7229808722409307408_n

A la broderie et au dessin….

 

Point de Beauvais au crochet de Lunéville.

Point de Beauvais au crochet de Lunéville…

....pour une paire de poches brodées.

….pour une paire de poches brodées.

 

Liens

Crédit photo :

– Photos de Phil Thomason : https://www.facebook.com/pages/Thomason-Photography/277298391895?fref=ts 

– Photo de Coltrane Kohhttp://www.coleshot.co.uk/

Site :

Château de Maintenon : http://www.chateaudemaintenon.fr/ 

Association Le Bosquethttp://lebosquet.e-monsite.com/

 

 

 

 

 

 

Read Full Post »

Premier article pour les HSF de 2015, j’avoue ne pas avoir encore eu le temps de finir le jupon rayé bleu que j’avais prévu de faire pour le HSM#2 Blue… la faute aux vacances en Thaïlande/Cambodge au mois de février et c’est pas faute d’avoir emporté de la couture!

Broderie d’œillets sur le corset 1710, sur une plage de Koh chang (Thaïlande)

Du coup pour le challenge suivant, j’ai réduit mes objectifs à la baisse (car le corset qui pouvait entrer dans la catégorie n’est pas encore fini…. 30m de baleines et la pose du biais c’est long!) J’avais besoin d’une chemise pour mon nouveau projet (qui accessoirement va me faire faire du XVIIe avec le Bosquet) J’ai donc fouillé le stock pour trouver une chute d’un ancien projet, 1m50 d’une étamine de coton/lin assez fine pour faire une chemise de corps, des dentelles anciennes (que j’ai du nettoyer pour les blanchir, Lucie a fait un article l’autre jour pour expliquer le processus de nettoyage au savon de Marseille) et des rubans de soie bleu azur (pour une raison, inhérente au choix de la tenue XVIIe, que je vous expliquerais dans un autre article). La chemise est entièrement cousue à la main (ça m’a occupé le soir et dans les trajets en train) avec une finition de coutures rabattues pour que cela soit solide et dure le plus longtemps possible (c’est dingue le nombre de chemise que l’on peut avoir et il n’y en a jamais assez dès qu’une reconstitution dure plus d’un WE!)

20150329_125943

Chemise de corps pour uniforme de Saint-Cyrienne

20150329_125956

Détail de l’encolure avec dentelle ancienne

20150329_130003

Manche, qui se resserre au coude avec un ruban de soie ( de la couleur de ma classe d’âge)

20150329_130024

Couture entièrement à la main et rabattue pour une meilleure solidité

What the item is: Shift

The Challenge: Stashbusting

Fabric: Linen/Cotton blend

Stashed for?: Left over in my stash from an other shift

Pattern: none

Year: my intent is 1710’s (actually XVIIIe but since it’s for a mantua, I will say XVIIe)

Notions: cotton thread, old lace and silk ribbons

How historically accurate is it? All hand sew, and I try to choose historical

Hours to complete: dont’ know exactly but I will say under 15h

First worn: Not yet I wait for the event in May

Total cost: under 10€

Read Full Post »

Cette semaine je me suis occupée de refaire une ombrelle…

Structure une fois réparée et tissu

Structure une fois réparée et tissu

 

Chinée depuis presque 1 an, la structure attendait depuis longtemps que je m’en occupe! Et il y avait pas mal de travail à effectuer dessus:

– réparer une baleine brisée

– ajuster toutes les baleines à la même taille en les limant (puisqu’il s’agit d’os et non pas de bois ou métal)

– assembler et fixer les aiguillettes en ivoire (récupération d’une autre structure ancienne et qui étaient passées entre les mains d’un autre restaurateur débutant et avaient été un peu malmenées à la glue…)

– refaire une toile

toile coupée et assemblée avant d'être ourlé à la main

toile coupée et assemblée avant d’être ourlé à la main

 

– fixer des franges (en coton fin c’est aujourd’hui bien plus dur à trouver, mais heureusement la mercerie Ultramode m’a sauvé!)

Avec des franges c'est mieux!

Avec des franges c’est mieux!

– assembler le tout sur la structure

– fixer un « chapeau » qui permet de consolider le haut de la toile et de décorer

 

Je dirais que j’y ai passé environ 9h et que cela m’a couté 5€ pour le tissu (les derniers restes du taffetas de soie ivoire à fines rayures en fil d’or), 15€ pour les franges, et environ 30€ pour la structure ancienne (ce qui est un prix presque dérisoire pour une structure pliante ancienne en os et pas trop détruite)

 

 

Challenge: 15, The great Outdoors.

What: an empire parasol

Pattern: I have made it by measurement on the structure

Fabric: Silk taffetas with stripes of gold thread

Notions: Thread, Ivory cotton fringes (from my old notions “dealer shop” ^^)

How historical accurate: Full because the structure of the parasol is a vintage one in bones. It is completely hand sewed and the embellishment were made by inspiration on museum sources.

Time: about 9 hours.

Cost: Fabric, free since everything was leftovers from previous projects (30€ for 6 meters of silk taffetas more than 3 years ago so 5€ for 1m) but I have to bought notions so 15€ more, and also the vintage structure 30€. Total 50€

First worn: not yet, but it will be for Malmaison in september

Final thoughts: It’s not the first time I re-made an old parasol but this one was particularly hard because all the structure is all in bones and very fragile. First I wanted to make a lining but after consul historical ones doesn’t have one.

 

Finie!

Finie!

 

Avec le petit "chapeau"...

Avec le petit « chapeau »…

Fermée

Fermée

Fermée et pliée

Fermée et pliée

 

 

Read Full Post »

Cela faisait pas mal de temps que je n’ai pas publié un article sur le blog ou participé à un HSF ! Et ce n’est pas faute d’avoir cousu ou fait des sorties!

Seulement avec avec la fin de l’année et les travaux de notation demandés par mes professeurs du Bachelor marketing  et innovation Mode, je n’avais pas vraiment le temps de vous concocter de petits articles à temps!

Pour le HSF de cette fois-ci, je vous présente donc un réticule fait avec les chutes de ma robe jaune (celle taillé dans le sari fin XIXe que j’avais chiné aux puces de Londres l’année dernière)

Sari en soie curry fin XIXe

Sari en soie curry fin XIXe

Le sari en soir jaune curry avait de belles bordures à motifs paisley noir et jaune, ne voulant jeter ces petits bouts issus des coupes en triangle pour les panneaux arrière de la jupe, j’ai fait du piéçage pour obtenir une taille honorable 20×30 cm.

J’ai donc lié le bas de mon rectangle pour faire un réticule rond, puis effiloché la soie pour obtenir comme un pompon à l’instar de plusieurs modèles que j’ai pu voir dans les collections de musées.

Le réticule lorsqu'il est  ouvert

Le réticule lorsqu’il est ouvert

Sur le haut du réticule, j’ai fait une coulisse en me servant de la doublure en coton dans laquelle j’ai glissé un cordon jaune et noir pour faire le système de fermeture à coulisse. Ce cordon a été tressé avec du fil de coton noir (pour le crochet) et du fil jaune que j’ai fait avec les fils récupérées de la soie jaune (qui s’effiloche très vite) comme cela c’est exactement de la même couleur!

L'intérieur et détail du biais "maison"

L’intérieur et détail du biais « maison »

Pour finir correctement et proprement le haut j’ai ensuite posé un petit biais (fait avec une bande découpé dans le sari, dont j’avais usé de la même façon pour la robe)

Ce petit réticule m’a pris environ 4h pour la réalisation, entièrement à la main et en comptant aussi le temps passé à tresser le cordon de fermeture. Et il est parfaitement coordonné à la robe que j’ai coupé dans le sari!
Je prévois de m’en servir, avec un shawl jaune, en septembre pour rehausser une tenue toute blanche je dois porter pour une belle reconstitution à Malmaison

Le réticule fini et tel qu'il sera porté!

Le réticule fini et tel qu’il sera porté!

 

The Challenge: #14 Paisley & Plaid
What It Is: Reticule
Fabric: Silk left over from an antique silk sari (end of the XIXe) with paisley edge and left over from cotton lining

Pattern: none

Year: Early 1800’s

Notions: Thread, the drawstring was braided with black cotton thread and thread it with yarn yellow silk fabric

How historically accurate is it? The form is based off of some extent pieces owned by Museums and it’s all sew by hand!
Hours to complete? 4h with also the braiding

First worn: Will be used in Malmaison Event in September

Total Cost: The silk sari cost me 120€ but I would have cut a dress, shawl, a reticule and enough to cover shoes, so I would say under 10€if I refers to the size of the fall I use

Read Full Post »

Older Posts »