Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘costume’

Que de temps passé! Cela fait très longtemps que je n’ai pas posté d’articles, et ce n’est pas faute d’avoir cousu, participé à des reconstitutions voir même en avoir organisé!
J’ai une très bonne excuse; j’ai déménagé en septembre 2015 dans un grand appartement avec mon chéri et jusqu’à présent nous avons pris beaucoup de temps pour faire des travaux et donc je ne prenais pas trop le temps de publier sur le blog. Et j’ai aussi commencé à la même date ma formation (en partie en alternance) pour devenir Maître d’art en Broderie…. ce qui me laisse beaucoup moins de temps pour la reconstitution historique!

Comme je suis dans les temps pour le challenge HSF du mois, j’en profite pour faire un article sur le dernier accessoire que je viens de finir.

En décembre 2015, avec mon chéri nous avons organisé un nouvel-an en costume Empire dans un château avec une quinzaine d’amis, pour le petit déjeuner, j’avais utilisé l’entari de mon costume XVIIIe turque, mais il s’est avéré qu’il n’étais pas très chaud  et peu pratique à cause des manches dont les découpes gênent les mouvements.

Entari porté en robe de chambre lors du réveillon 2015/2016

Entari porté en robe de chambre – Photo Delphine A.

Au mois de février alors que je passais à St Pierre à la recherche d’un tissu d’une couleur particulière, je suis tombé sur un très beau coton d’ameublement (Lelièvre) dans les fins de stock d’un magasin, il n’en restait que 1m50 mais j’ai craqué Pour ce fond moiré, les motifs façon lampas asiatiques typique du XVIIIe et tout de suite imaginée une robe de chambre féminine, à la manière des banyans inspirés/importés de l’Asie. Dans mon stock, j’avais une belle laine fine (et mélangé à de la soie) bleu canard, une des couleurs du coupon, ni une, ni deux j’avais mon nouveau projet!

20170206_181723

Pour le patron je suis partie de celui issu de l’histoire du costume de Maurice Leloir; Robe de chambre (aka “banyan” or “nightgown”).30_banyanpattern

J’ai légèrement modifié le patron au niveau des découpes, car avec seulement 1m50 en 145cm de large, il a fallu ruser pour que tout tienne!  et j’ai du faire plusieurs piéçages pour faire mes goussets de manche.

20170501_124535

Pour compléter mon tissu extérieur, j’ai trouvé dans mon stock un chute de tissu bleu canard, certainement un coton mélangé, pour faire des revers de manche, le col et rallonger la robe de chambre qui m’arrivait aux genoux.


Pour la fermeture, j’ai choisi de faire des brandebourgs avec de la cordelière en soie, et des boutons anciens que m’avait donné ma grand mère il y a des années (très beaux mais seulement au nombre de 3, et jusqu’à présent je n’avais pas trouvé de projet ou les utiliser!). Initialement j’avais pensé faire des nœuds chinois comme sur de vrais brandebourgs mais la cordelière s’y prêtais mal et je ne trouvais pas cela esthétique.

20170501_124652

The Historical Sew Fortnightly

What the item is: Woman’s Banyan

The Challenge, and how this item fulfills it:Challenge #4 Circles, squares & Rectangles
The pattern of this banyan is only composed by geometric form (rectangle, square, triangle)

Fabric/Materials: 1m50 of coton for upholstery like a silk lampas, 2m of fine wool/silk for the lining, 80 cm of a coton/synthetic fabric from my stach to complete the outside lampas

Pattern: Pattern for a Robe de chambre (aka “banyan” or “nightgown”).from Maurice Leloir

Year: From 1700 to early 1830

Notions: cotton thread, 4 meter of silk cordelier to make the brandenburg, 3 old buttons from my grand’ma stach
How historically accurate is it? All handsew, despite some material aren’t historically accurate.
I had to make many pieces because I only have 1m50 of the main fabric, so I use it on the maximum (I also could cut from the lefts over the outside of my new 1715 corset)

Hours to complete: 20h ( with 4h on the brandenburg)

First worn: Not yet, but it will for a 1820’s WE soon

Total cost: 50€ for the material.

Read Full Post »

Je suis encore une fois extrêmement en retard pour la publication  des derniers projets cousu, mais entre les reconstitutions, les examens et la vie quotidienne, je n’ai pas eu le courage de me consacrer au blog ces derniers mois…. et pourtant la couture n’a pas manqué!

Un petit récapitulatif des derniers évènements:
– 16-17 mai: 1715, Mort du Roi et recueillement au château de Maintenon, où j’incarnais une St Cyrienne méritante lors du derniers voyage hors de l’institution de Mme de Maintenon par l’ Association Le Bosquet
– 6-7 juin: Séjour royal au château de Maisons, où j’ai été pâtissière pour la table du Roy! par l’ Association Le Bosquet
– 18-21 juin: Waterloo, vivandière pour le Xe Escadron

Tout ça entrecoupé de mon examen final (20h de broderie) et de missions en free-lance pour les collections (et vu que nous sommes sur la fin de la fashion week, j’ai enfin un peu de temps pour faire un article)

 

Cette année, le thème de Maintenon était « 1715 – tricentenaire de la mort de Louis XIV ».

Comme dit un peu plus haut, avec le Bosquet,  j’incarnais une Saint-Cyrienne, pensionnaire de la Maison Royale de Saint-Louis, Melle Adélaïde de Milly de Thys, 1er classe aux rubans bleu et parfois aide des « mères de famille ».

La Maison Royale de Saint-Louis est un pensionnat pour jeunes filles créé en 1684 à Saint-Cyr (actuelle commune de Saint-Cyr-l’École, Yvelines) par le roi Louis XIV à la demande de Madame de Maintenon qui souhaitait la création d’une école destinée aux jeunes filles de la noblesse pauvre. Cet établissement, bien qu’il perdît sa place de premier rang à la suite de la disparition de Louis XIV puis de sa fondatrice, marqua une évolution certaine de l’éducation des jeunes filles sous l’Ancien régime.

Tableau offert à Mme de Maintenon le 2 avril 1699

Tableau offert à Mme de Maintenon le 2 avril 1699

« Les demoiselles étaient séparées, suivant leur âge, en quatre classes, distinguées par la couleur d’un ruban attaché sur la robe d’uniforme, qui était noire. »
Plus d’informations grâce à ce texte

La répartition des classes se faisait en fonction des âges, il existait quatre classes au total caractérisées par une couleur qui figurait sur l’uniforme. «Rouge » pour les filles de sept à dix ans, « verte » de onze à quatorze ans, « jaune » de quinze à seize ans et « bleue » de dix-sept à vingt ans. Les plus douées de l’école recevaient la possibilité de seconder une maîtresse et étaient reconnaissables à leur ruban noir.

1ere classe

1ere classe

St cyr 2e classe

2eme classe

3e classe

3e classe

4e classe

4e classe

 

D’après les textes, les tenues d’uniformes étaient de couleur sombre, noire, marron ou grises. Avec un jupon de dessous assorti au rubans ( par une bande rajoutée, pour une question d’économie ). On y ajoutais une coiffe à la fontange et un tablier d’organdis (pour le quotidien)

Jupon de St Cyrienne 1ere classe (17- 20 ans)

Jupon de St Cyrienne 1ere classe (17- 20 ans)

Nous avons choisi un satin de coton marron (tirant légèrement sur le violet) pour une question de coût (5€ le mètre) et d’entretien (car on peut difficilement demander à des jeunes enfants de ne pas bouger dans leurs costumes! )
Pour une tenue de jeune fille de plus de 15 ans, il fallait compter 9m de tissus marron, 3 m de soie beige pour la doublure(que j’ai piécé à plusieurs endroits) plus du ruban et du tissu assorti aux rubans pour le jupon.

La mantua, a été un peu un test, car à moins de 48h de l’évènement, tout était encore épinglé et je n’avais pas fait de toile au préalable faute de temps…
Le pratron provient du Cut of Women Clothes de  Norah Waugh, et c’est Denis qui a eu la très grande gentillesse de me l’agrandir par ordinateur ( et c’était pile poil!)

Épinglage de la mantua...

Épinglage de la mantua…

 

Je dois faire quelques reprises sur la robe, car faute de temps, je n’ai pas eu le temps de bloquer par petits points mains les plis des revers de manche, mais l’ensemble des plis du manteau de la mantua sont faits à la main.
De plus j’avais mis un empiècement avant pour la fermer totalement, mais pour recycler cette tenue, je pense la porter avec une jupe et une pièce d’estomac contrastante.

 

The Challenge: Out of Your Comfort Zone, because it was my first mantua ( and « XVII » dress)

Fabric: Silk (3m + left over), cotton satin (9 m for the dress and petticoat)

Pattern: Norah Waugh mantua 1715

Year: 1715, Louis XIVth death

Notions: cotton thread, old lace and silk ribbons

How historically accurate is it? It’s historically accurate .  I sew it in the old way (each piece with all the linning together), and I hand sew the majority

Hours to complete: more than 40 hours. I stopped counting at one moment

First worn: 16th of may 2015

Total cost: 40€ for the over dress, 10€ for blue/striped petticoat, 25€ for bonnet and ribbons so 75€ for new matérial and I use many lefts over from old projects.
Et voici les photos en situation:

Avec Mme de Maintenon

Avec Mme de Maintenon pour la lecture du jour   

11114750_10153053398049615_899360094214277790_o

Avec Mme de Maintenon après la récréation de l’après-midi

All rights reserved © Copyright Phil Thomason     All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

 

Pendant le WE, nous avions des activités selon un emplois du temps inspiré de velui de l’époque; broderie (pour ma part puisque c’est mon quotidien), musique, dessin, leçon d’histoire et de géographie, mathématiques, histoire sainte….

13502_1003581896328366_7229808722409307408_n

A la broderie et au dessin….

 

Point de Beauvais au crochet de Lunéville.

Point de Beauvais au crochet de Lunéville…

....pour une paire de poches brodées.

….pour une paire de poches brodées.

 

Liens

Crédit photo :

– Photos de Phil Thomason : https://www.facebook.com/pages/Thomason-Photography/277298391895?fref=ts 

– Photo de Coltrane Kohhttp://www.coleshot.co.uk/

Site :

Château de Maintenon : http://www.chateaudemaintenon.fr/ 

Association Le Bosquethttp://lebosquet.e-monsite.com/

 

 

 

 

 

 

Read Full Post »

Hop un petit article de pub…

Advertising time for American Duchess!

http://americanduchess.blogspot.fr/
www.american-duchess.com

Alors un peu de publicité pour Lauren, une reconstitutrice américaine qui devant la difficulté à trouver de belles chaussures historiques, à décidé de les créer et de les produire pour en faire profiter les autres… depuis j’ai 4 paires  (2 Astoria, 2 Kensington) dans mon placard et je les adore car  ce sont de vrai chaussons!

Elle vient tout juste de lancer les pré-commandes pour  son nouveau modèle, les , une paire de « slippers » en satin que l’on peut teindre de la couleur que l’on souhaite pour des chaussures Regency !

way par american Duch

Read Full Post »

Le dernier week-end de février, le Ministère des Modes (dont je fait partie du Bureau) organisait une petite sortie plaisir à l’Abbaye des Vaux-de-Cernay dans la vallée de Chevreuse.

Étant ce jour là, responsable de la coordination, j’ai jugé plus simple de porter une tenue pratique, je suis partie de mon haut 1892, et j’ai eu la chance de trouver un coupon à St Pierre dans la même couleur (pourtant à priori j’aurais plutôt pensé que cela allait me prendre des heures, mais en 15 min c’était plié ^^). Je n’ai donc eu à ne faire qu’une simple jupe « 1900’s « .

Mon habit de « gouvernante », en tout cas de domestique d’une famille « riche » (et oui le haut est en taffetas de soie),  était ainsi tout trouvé!
J’ai rajouté quelques accessoires anciens ; chemisier, bonnet, tablier, qui donnent ainsi toute sa signification à l’ensemble.

Pour me protéger du froid, pour rappel ce jour là il neigeait, j’ai trouvé dans mon placard une cape en laine à motifs de tartan (d’une grande chaine de prêt à porter moderne ), un col de fourrure plus loin, me voilà prête à affronter le blizzard…

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Just the Facts:

The Challenge:  Challenge #5: Peasants and Pioneers, a skirt to wear with my vintage 1892 silk jacket.
Fabric: Unknown (but I think it’s  acetate)
Pattern:  None
 Year: Early 1900′s…I hope.
Notions: None
How historically accurate is it? The pattern of the skirt is accurate, but the fabric is synthetic (perfect for cleaning easily the skirt whose bottom was dirty with the snow).
The jacket is an original from 1892, and all the accessories (bonnet, apron, blouse)  are also vintage.
Hours to complete:  2 hours
First worn: 24 february at Abbaye des Vaux-de-Cernay
Total cost: 6€ for the 3 meters of fabric

Read Full Post »

Encore pour le  week-end Regency/Empire prévu début avril, cette fois ci :
– 1 nouvelle chemise en voile de coton/soie
– 1 paire de jarretières adaptées à mes boucles 1800  avec une fermeture à lacets
La chemise en coton et soie,  elle aussi cousue en grande partie à la main (je dirais 3/4h de travail au total, vu que toutes les coutures sont rabattues)
Chemise a goussets et encolure à coulisse selon un patron début 19e

Chemise a goussets et encolure à coulisse selon un patron début 19e

La paire de jarretières brodées a été réalisé pour le « Challenge #4 Embellish » de The Historical Sew Fortnightly

Idéalement je devais utiliser mes boucles en argent et marcasites de 1805 comme système de fermeture, mais l’épaisseur de mon coton (toile armure) m’ont fait craindre pour la fragilité de ces ornements anciens… J’ai donc mis des lacets en sergé de coton noir (assorti aux broderies).
Pour une meilleure tenue j’ai imaginé un système de laçage qui permet de resserrer à fond les jarretières, elles tiennent même en dansant du rock! Je ne sais pas si c’est très historique comme construction mais c’est plus pratique en utilisation qu’un simple nœud qui a tendance à se détendre (et donc à ne plus tenir les bas).

Les broderies sont faites au coton à broder, il me vient des réserves de Mamy! Pour le petit texte, je me suis inspirée de Augustintytär  et de ses jarretières brodées que vous pouvez retrouver sur son très bon blog Before the automobileLe jeu de mot est issu d’une carte postale « grivoise » de 1900, pas forcément la bonne période mais on reste dans l’idée!

Il y a environ 4 heures de travail et tout à été fait à la main (3h de broderies et 1h de montage)

Dessin des motifs de la jarretière

Dessin des motifs de la jarretière

Les jarretières finies, après environ 3h de broderie et 1h de montage

Les jarretières finies, après environ 3h de broderie et 1h de montage

Système de fermeture avec œillets

Système de fermeture avec œillets

Et un essai concluant !

Et un essai concluant !

Just the Facts:

The Challenge: Embellishments: Embroidered garters
Fabric: Coton
Pattern:  None…looked at antique garters and copied it.  The embroidery design is an  inspiration of Augustintytär and her garters
 
Year: Early 1800’s…I hope.
Notions: Needle and Cotton Embroidery Floss
How historically accurate is it?  Embroidered garters are historically accurate, but the design is from a word games on a 1900 postcard…only guessing on that, so…?
Hours to complete:  4 hours
First worn: Not yet
Total cost: Free – The embroidery floss was from my grand’ma and the cotton is a fell

Read Full Post »

Older Posts »