Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Belle époque’ Category

Le dernier week-end de février, le Ministère des Modes (dont je fait partie du Bureau) organisait une petite sortie plaisir à l’Abbaye des Vaux-de-Cernay dans la vallée de Chevreuse.

Étant ce jour là, responsable de la coordination, j’ai jugé plus simple de porter une tenue pratique, je suis partie de mon haut 1892, et j’ai eu la chance de trouver un coupon à St Pierre dans la même couleur (pourtant à priori j’aurais plutôt pensé que cela allait me prendre des heures, mais en 15 min c’était plié ^^). Je n’ai donc eu à ne faire qu’une simple jupe « 1900’s « .

Mon habit de « gouvernante », en tout cas de domestique d’une famille « riche » (et oui le haut est en taffetas de soie),  était ainsi tout trouvé!
J’ai rajouté quelques accessoires anciens ; chemisier, bonnet, tablier, qui donnent ainsi toute sa signification à l’ensemble.

Pour me protéger du froid, pour rappel ce jour là il neigeait, j’ai trouvé dans mon placard une cape en laine à motifs de tartan (d’une grande chaine de prêt à porter moderne ), un col de fourrure plus loin, me voilà prête à affronter le blizzard…

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Émilie Le Lann

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Crédit photo Luc Morel

Just the Facts:

The Challenge:  Challenge #5: Peasants and Pioneers, a skirt to wear with my vintage 1892 silk jacket.
Fabric: Unknown (but I think it’s  acetate)
Pattern:  None
 Year: Early 1900′s…I hope.
Notions: None
How historically accurate is it? The pattern of the skirt is accurate, but the fabric is synthetic (perfect for cleaning easily the skirt whose bottom was dirty with the snow).
The jacket is an original from 1892, and all the accessories (bonnet, apron, blouse)  are also vintage.
Hours to complete:  2 hours
First worn: 24 february at Abbaye des Vaux-de-Cernay
Total cost: 6€ for the 3 meters of fabric
Publicités

Read Full Post »

Et voici le maillot de bain fini… et porté en situation lors de la journée Bain 1900 à Trouville sur Mer

Après la baignade

Nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique ce week-end là, et la baignade n’aura jamais autant été appréciée car un peu de fraicheur fait beaucoup de bien avec un soleil de plomb! Est-ce le fait d’être entièrement couverte qui m’a donnée cette impression de bonne température de l’eau, malgré les 19° qu’elle faisait, je n’en sais rien mais je me serais bien baigné toute la journée!

Et quelques autres photographies prises sur la plage lors de cette journée

L’installation des participants
crédit photo Thierry Prado

Pour faire comme sur la photo d’inspiration
crédit photo Fanny Wilk

Allons vers la mer…
crédit photo Émilie Le Lann

Tous à l’eau!
crédit photo Émilie Le Lann

Avec le « pousseux » mais la pêche était infructueuse!
crédit photo Émilie Le Lann

Et une photo de groupe des courageux baigneurs
crédit photo Fabrice Legros

Read Full Post »

Je participe à une sortie Belle-Époque « Le Bain 1900 » à Trouville organisée par le Ministère des Modes,le 9 septembre.
J’y mettrai bien sûr une robe de plage, et pour la fin d’après-midi ma tenue 1905 bleu pale (pour laquelle il faut que je fasse un post… comme elle a été étrennée pour le prix de Diane)

Mais j’ai prévu en plus des tenues de plage/jour de me faire un maillot de bain car je ne peux pas décemment aller au bord de la mer et ne pas me baigner, et ce même si l’eau n’est qu’à 18°!

Baigneurs à Deauville, France, 1919. Bibliothèque Nationale de France

En France, la mode des bains de mer s’implante d’abord sur la Côte d’Albâtre à Dieppe, en 1812, où la duchesse du Berryaime à se rendre. Trouville, sur la Côte Fleurie, bénéficie d’une correspondance régulière avec les trains de Paris et se développe à partir de 1847. La station balnéaire de Cabourg est fondée par Durand Morimbeau en 1853, Houlgate par Victor Deslise en 1854 et Villers-sur-Mer par Félix Pigeory en 1856. Les aristocrates britanniques établissent leurs lieux de villégiature dans différentes régions et font construisent de somptueuses villas sur les côtes françaises. Ainsi la station de Dinard en Bretagne, La Baule sur le littoral atlantique des Pays de la Loire, Arcachon en Aquitaine et son établissement de bains de mer fondé en 1823. Napoléon III et l’impératrice Eugénie, gagné par la vogue des bains de mer, font construire un palais à Biarritz qui, dès lors, devient la station des têtes couronnées de toute l’Europe. A la Belle Epoque, certaines de ces destinations sont délaissées au profit de la Côte d’Azur. La station du Touquet, créée en 1894 par le Français Jean-Baptiste Daloz (1800-1885) et le Britannique John Whitley, reste la station de l’élégance jusque dans les années 1930.  Deux siècles de vacances à la mer

Les bains de mer furent d’abord thérapeutique  comme les cures thermales en montagne, puis l’immersion thérapeutique dans l’eau de mer devint un plaisir mondain pour l’aristocratie recherchant les bienfaits de l’eau de mer ainsi que pour la beauté des paysages marins. Par la suite si la mode n’est pas encore au bain de soleil, la pratique de la nage se répand. Le bain de soleil, sous l’influence américaine arrive dans les années 1920 sur nos cotes, le développement du réseau ferré et la création des congés payés mettent en place la popularité des bains de mer et c’est alors que les plaisirs de la plage vont être associés aux vacances.

L’histoire du maillot de bain suit cette évolution, d’abord la tenue de bain est une copie à peine moins couvrante que les vêtements quotidiens, la natation et le bronzage n’étant pas de mise, peu à peu la plage libère le corps et le maillot de bain devient de plus en plus court et collant, souvent rayé de bleu de blanc, il donne de plus en plus de liberté de mouvement et de surface au soleil ; il deviendra avec les progrès textiles une seconde peau… de plus en plus moulante et minuscule.

L’évolution du maillot de bain au cours du siècle

Concours d’essorage de maillots. Entre 1900 et 1905. Bibliothèque du Congrès

Règles concernant la longueur des maillots de bain. 1922. Bibliothèque du Congrès

Maillots de Bain Belle Époque

Vers 1900, le maillot de bain, souvent rayé, commence à devenir un objet magnifiant le corps féminin, en le révélant de plus en plus….c’est ce que promettent les nombreux photo-montages de charme…

L’union fait la force…

Le Peignoir

Pour en revenir à mon maillot de bain, j’ai choisi de faire ce dernier en tissu ivoire, décoré de bandes de velours noires, d’après ce modèle (à droite), à la seule différence que les décoration au niveau de la poitrine seront en V et non horizontales.

Maillots de bain 1900

A la prochaine fois pour un post montrant le maillot de bain une fois fini!

Read Full Post »

Voici un petit teaser d’une  nouvelle tenue Belle époque, pour le Grand Prix de Diane, ce dimanche 17 juin.

Read Full Post »