Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2015

J’ai été taguée par Audrey (d’En-robée) et Jessica (La retourneuse de temps) qui m’ont toutes les deux remis le Sisterhood of the world blogger award. Je ne vais pas tagguer tout de suite 10 blogs mais  profiter de ce premier billet pour répondre aux questions.

award

Je suis très touchée en tout cas qu’elles aient toutes les deux choisi mon blog, et qu’au final ce soit la même raison qui domine (la recherche d’historicité !) ça prouve que mon travail qui ces derniers temps porte plus sur de la recherche, plait quand même J
Donc merci beaucoup les filles, je prends toujours un immense plaisir à lire vos deux blogs, et à vous voir lors des quelques sorties où nous nous croisons!
 

Jessica de La retourneuse de temps

  1. Quelle est votre période historique préférée en termes de costumes?

Alors j’adore la période allant du directoire à 1820, et même si j’aime beaucoup d’autres période celle-ci reste ma préféré quand à la coupe (car oui la coupe empire ce n’est pas juste une chemise de nuit !) mais aussi car je peux faire des reconstitutions avec mon chéri, qui fait de la cavalerie 1er Empire

  1. Si vous pouviez reconstituer UN événement de l’histoire, lequel serait-ce?

J’adorerais reconstituer un ballet de divertissement royal (alors pas forcément ceux crées par Lully pour Louis XIV, mais par exemple ceux présenté lors des fêtes à la cours des Valois, car c’est bien Catherine de Médicis qui invente le Ballet à la Française !) Par exemple Circée (ou le Ballet Comique de la Reine), dansé au Palais Bourbon le 15 octobre 1581 à l’occasion des fêtes pour les noces du Duc de Joyeuse

  1. Avec quelle matière préférez-vous travailler?

Le satin de coton, que ce soit pour ma robe de bal, entièrement rebrodée ou la tenue de St Cyrienne, c’est un réel plaisir à travailler car le tissu est lourd et se froisse peu tout en gardant un beau brillant qui fait penser à la soie (en bien moins cher)

  1. Quel est votre costume qui vous a donné le plus de fil à retordre?

Ma chemisette à la mamelouk, entièrement à la main, car la mousseline de soie ça passe pas à la machine, avec des chutes de dentelles qui étaient au mm près….

mamelouk

crédit photo: Yanina Belova

  1. Pour vous, quelle est la chose la plus pénible en sortie historique?

Quand une sortie s’intitule « reconstitution », et qu’après avoir passé des heures à faire des recherches et de la couture pour avoir quelque chose de bon pour la période, des personnes portent une tenue d’une « époque vague » et me disent que c’est pas grave !

Ou alors quand sur un bivouac, on cherche au maximum à préserver l’historicité (même si on est que entre nous comme à Waterloo, car les bivouacs de cavalerie étaient fermé au public) un participant se permet de poser sur la table sa canette de bière et ses lunettes de soleil…. Parce que bon c’est un loisir et qu’il ne veut pas que l’on vienne l’embêter pour des peccadilles pareilles! Grrrrr

  1. Quel est votre film historique favori?

Master and Commander, vu lors de sa sortie au cinéma avec mon père et c’est à chaque fois un plaisir à re-regarder

  1. Etes-vous plutôt à fond décorations ou tout en sobriété?

Ça dépend du projet, mais j’avoue que une jolie décoration, même toute simple peut transformer une tenue

  1. Quels sont vos éléments de costume les plus difficiles à reconstituer?

Alors je suis particulièrement fière de la parure de boutons en cut-steel (d’époque et quelques moulages car il y 48 pièces) que j’ai mis plus d’1 an à rassembler à force de chiner et de trainer sur Ebay :p

Parure de boutons en cut-steel pour Habit 1810

Parure de boutons en cut-steel pour Habit 1810

En règle générale, je trouve que les bijoux sont particulièrement durs à reproduire sans tomber dans le toc et le bling bling…. Et quand on monte de vrais pierres semi-précieuses (camées, perles d’eau douce, corail ou cornaline pour les bijoux que j’ai reproduit) c’est difficile de trouver de beaux sertissages qui ne sont pas en toc

  1. Quel est le costume ou accessoire dont vous êtes le plus fier?

Je suis fière du réticule brodée que j’avais fait avec les chutes de ma robe de bal, et brodée en attendant une amie aux urgences, car bien que simple au niveau des motifs, il fait tout de suite « époque » avec ses pompons et les paillettes métalliques anciennes.

Réticule brodé au fil métallique et paillettes anciennes

Réticule brodé au fil métallique et paillettes anciennes

Et aussi les bijoux que j’ai pu reproduire à force de chercher des matières premières pas trop chères… pour me faire plaisir tout en restant portables en reconstitution

  1. Quels sont vos prochains projets?
  • Finaliser mon projet pour le prix d’avenir des Métiers d’Art auquel ma prof m’a présenté (pas histo mais le plus urgent car pour septembre et c’est pas uniquement de la broderie)
  • Finir mon tablier 1810 avec ses bretelles et ses poches (pour le HSM de ce mois ci, il me reste que 2h de couture main dessus)
  • Finir mon manteau/pelisse en laine grise pour les prochains bivouacs
  • Reprendre l’encolure de ma robe de diner 1813 pour le Nouvel-An
  • Faire enfin le cadeau d’anniversaire de JM, pour le Nouvel-An

 

Et certainement pleins de choses encore ^^

 

 

Audrey d’En-robée

 

  1. Quelle époque vous fait peur à faire… trop difficile, trop extravagante…  

Wich area can affraid you (too difficult, too odd…)

Pas particulièrement fan du 1830, même si je le trouve superbe sur d’autres personnes, ensuite je dirais toute la période Renaissance Française qui est particulièrement difficile avec ses nombreux supports et tissus extrêmement riches

2.Quel tissu préférez-vous travailler ? What is you favorite fabric to sew ? 

Le satin de coton bien épais!

 3.Décrivez un projet commencé mais abandonné. Describe a costume that you haven’t finished.

 Alors il y en a pleins! Mais je dirais que c’est rarement abandonné, je met en pause et je finis plus tard… par exemple, j’ai tout le matériel pour faire la paire de bottines fourrées pour aller avec ma pelisse « de chat », mais à chaque fois, je repousse faute de temps ou alors à cause de projets plus urgents…

 4.Quel costume de film aimeriez vous porter/coudre ?Wich movie’s costume would you love to wear/sew ?

Les costumes années folles de Miss Fisher! Autant ceux de Phranie que ceux de Dot (la gouvernante) qui sont tous très bien documentés !

missfisherenquete-cocainebl 1338_1_miss_90 miss-fisher-enquete_51857109_1

5.Quel costume national/régional aimeriez-vous réaliser ?A national/local costume that you would enjoy to make ? 

Pourquoi pas celui de la région de mes grand-parents (grands parents paternels et grand mère maternelle), le Morvan. En soi ce sont des costumes populaires simples et à part les coiffes à la fin du XIXe, il ne semble pas y avoir de grosses différences avec l’Ile de France

  Reconstitution 1800 du groupe folklorique Les enfants du Morvan

Reconstitution 1800 du groupe folklorique Les enfants du Morvan

6.Une entorse à l’historicité que vous n’oseriez pas avouer ? Have you done a non-historical thing/action that you didn’t want to say ? 

J’ai tendance à coudre les très longues lignes droites à la machine, et à faire un point zigzag pour surfiler mes pièces en tissu qui s’effiloche ! Sinon je couds de plus en plus à la main, car parfois ce n’est pas plus long et c’est bien plus joli

7.Une envie insolite de costume, hors de vos habitudes ? An insolite costume, out of your comfort-zone ? 

Une robe 1660, inspiré du portrait de Anne-Lucie de la Mothe Houdancourt , pour une reconstitution l’année prochaine et puis en plus ça rentre dans un Challenge!

Anne-Lucie de la Mothe Houdancourt par Mignard

Anne-Lucie de la Mothe Houdancourt par Mignard

“Isis Wardrobe” started the “17th century Challenge” to encourage more interest and recreation of 17th century fashion.

 

Je profiterais d’un prochain article pour nominer d’autres blogs et poser mes questions!

 

 

Publicités

Read Full Post »

Je suis encore une fois extrêmement en retard pour la publication  des derniers projets cousu, mais entre les reconstitutions, les examens et la vie quotidienne, je n’ai pas eu le courage de me consacrer au blog ces derniers mois…. et pourtant la couture n’a pas manqué!

Un petit récapitulatif des derniers évènements:
– 16-17 mai: 1715, Mort du Roi et recueillement au château de Maintenon, où j’incarnais une St Cyrienne méritante lors du derniers voyage hors de l’institution de Mme de Maintenon par l’ Association Le Bosquet
– 6-7 juin: Séjour royal au château de Maisons, où j’ai été pâtissière pour la table du Roy! par l’ Association Le Bosquet
– 18-21 juin: Waterloo, vivandière pour le Xe Escadron

Tout ça entrecoupé de mon examen final (20h de broderie) et de missions en free-lance pour les collections (et vu que nous sommes sur la fin de la fashion week, j’ai enfin un peu de temps pour faire un article)

 

Cette année, le thème de Maintenon était « 1715 – tricentenaire de la mort de Louis XIV ».

Comme dit un peu plus haut, avec le Bosquet,  j’incarnais une Saint-Cyrienne, pensionnaire de la Maison Royale de Saint-Louis, Melle Adélaïde de Milly de Thys, 1er classe aux rubans bleu et parfois aide des « mères de famille ».

La Maison Royale de Saint-Louis est un pensionnat pour jeunes filles créé en 1684 à Saint-Cyr (actuelle commune de Saint-Cyr-l’École, Yvelines) par le roi Louis XIV à la demande de Madame de Maintenon qui souhaitait la création d’une école destinée aux jeunes filles de la noblesse pauvre. Cet établissement, bien qu’il perdît sa place de premier rang à la suite de la disparition de Louis XIV puis de sa fondatrice, marqua une évolution certaine de l’éducation des jeunes filles sous l’Ancien régime.

Tableau offert à Mme de Maintenon le 2 avril 1699

Tableau offert à Mme de Maintenon le 2 avril 1699

« Les demoiselles étaient séparées, suivant leur âge, en quatre classes, distinguées par la couleur d’un ruban attaché sur la robe d’uniforme, qui était noire. »
Plus d’informations grâce à ce texte

La répartition des classes se faisait en fonction des âges, il existait quatre classes au total caractérisées par une couleur qui figurait sur l’uniforme. «Rouge » pour les filles de sept à dix ans, « verte » de onze à quatorze ans, « jaune » de quinze à seize ans et « bleue » de dix-sept à vingt ans. Les plus douées de l’école recevaient la possibilité de seconder une maîtresse et étaient reconnaissables à leur ruban noir.

1ere classe

1ere classe

St cyr 2e classe

2eme classe

3e classe

3e classe

4e classe

4e classe

 

D’après les textes, les tenues d’uniformes étaient de couleur sombre, noire, marron ou grises. Avec un jupon de dessous assorti au rubans ( par une bande rajoutée, pour une question d’économie ). On y ajoutais une coiffe à la fontange et un tablier d’organdis (pour le quotidien)

Jupon de St Cyrienne 1ere classe (17- 20 ans)

Jupon de St Cyrienne 1ere classe (17- 20 ans)

Nous avons choisi un satin de coton marron (tirant légèrement sur le violet) pour une question de coût (5€ le mètre) et d’entretien (car on peut difficilement demander à des jeunes enfants de ne pas bouger dans leurs costumes! )
Pour une tenue de jeune fille de plus de 15 ans, il fallait compter 9m de tissus marron, 3 m de soie beige pour la doublure(que j’ai piécé à plusieurs endroits) plus du ruban et du tissu assorti aux rubans pour le jupon.

La mantua, a été un peu un test, car à moins de 48h de l’évènement, tout était encore épinglé et je n’avais pas fait de toile au préalable faute de temps…
Le pratron provient du Cut of Women Clothes de  Norah Waugh, et c’est Denis qui a eu la très grande gentillesse de me l’agrandir par ordinateur ( et c’était pile poil!)

Épinglage de la mantua...

Épinglage de la mantua…

 

Je dois faire quelques reprises sur la robe, car faute de temps, je n’ai pas eu le temps de bloquer par petits points mains les plis des revers de manche, mais l’ensemble des plis du manteau de la mantua sont faits à la main.
De plus j’avais mis un empiècement avant pour la fermer totalement, mais pour recycler cette tenue, je pense la porter avec une jupe et une pièce d’estomac contrastante.

 

The Challenge: Out of Your Comfort Zone, because it was my first mantua ( and « XVII » dress)

Fabric: Silk (3m + left over), cotton satin (9 m for the dress and petticoat)

Pattern: Norah Waugh mantua 1715

Year: 1715, Louis XIVth death

Notions: cotton thread, old lace and silk ribbons

How historically accurate is it? It’s historically accurate .  I sew it in the old way (each piece with all the linning together), and I hand sew the majority

Hours to complete: more than 40 hours. I stopped counting at one moment

First worn: 16th of may 2015

Total cost: 40€ for the over dress, 10€ for blue/striped petticoat, 25€ for bonnet and ribbons so 75€ for new matérial and I use many lefts over from old projects.
Et voici les photos en situation:

Avec Mme de Maintenon

Avec Mme de Maintenon pour la lecture du jour   

11114750_10153053398049615_899360094214277790_o

Avec Mme de Maintenon après la récréation de l’après-midi

All rights reserved © Copyright Phil Thomason     All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

All rights reserved © Copyright Phil Thomason

 

Pendant le WE, nous avions des activités selon un emplois du temps inspiré de velui de l’époque; broderie (pour ma part puisque c’est mon quotidien), musique, dessin, leçon d’histoire et de géographie, mathématiques, histoire sainte….

13502_1003581896328366_7229808722409307408_n

A la broderie et au dessin….

 

Point de Beauvais au crochet de Lunéville.

Point de Beauvais au crochet de Lunéville…

....pour une paire de poches brodées.

….pour une paire de poches brodées.

 

Liens

Crédit photo :

– Photos de Phil Thomason : https://www.facebook.com/pages/Thomason-Photography/277298391895?fref=ts 

– Photo de Coltrane Kohhttp://www.coleshot.co.uk/

Site :

Château de Maintenon : http://www.chateaudemaintenon.fr/ 

Association Le Bosquethttp://lebosquet.e-monsite.com/

 

 

 

 

 

 

Read Full Post »